Dicsrimination fondé sur l'age

 

La France connaît un taux d'emploi des seniors spécialement faible et ceci pèse assez lourdement sur la croissance de notre pays.
L'âge reste un facteur de discrimination. A partir de 45 et surtout 50 ans, l'accès à la formation continue des seniors devient plus rare. Après 55 ans, ils restent particulièrement exposés aux licenciements économiques ou individuels.

Les salariés seniors sont les premières victimes de la discrimination à l'embauche et à la formation. Peu importe la catégorie sociale, le secteur d'activité, la taille de l'entreprise..., le senior voit se fermer toutes les portes dès l'envoi de son CV.

Choix multiples de raisons

Les personnes d'un certain âge ont du mal à retrouver un emploi. La discrimination d'âge se produit pour un choix multiples de raisons ; le senior a du mal à s'intégrer dans une équipe jeune. Il risque de tomber malade et de s'absenter plus souvent. On lui reproche de coûter plus cher qu'un jeune ou d'avoir du mal à se familiariser avec les nouvelles techniques de production...

Les personnes âgées sont souvent perçues comme étant handicapées, dépendantes et ennuyeuses. Pourtant les seniors constituent une richesse pour le monde du travail.

Les entreprises peuvent renvoyés des employés plus âgés parce qu'ils ont les salaires les plus élevés. Les employeurs pensent que de plus jeunes employés travailleront pour moins d'argent et seront plus flexibles.

 
 

Accueil | Avocat| Garde à vue| Dossiers | Inscription| Mentions légales | Délaration CNIL | Contact
Copyright www.avocat24sur24.fr